La valls des horreurs !

Le 11 septembre 2012 était étudié par le conseil constitutionnel, la validité de la corrida par rapport à la législation et le droit français, qui stipule que la loi française est « une et indivisible ». Loi française qui est étrangement complaisante pour la corrida puisque certaines villes françaises sont « autorisées » à pratiquer ces actes barbares alors qu’ils sont interdits sur tout le reste du territoire et même passibles de peines de prison et d’amendes importantes pour maltraitance animale.
Or, non content de détruire des camps de Roms qui essaient de survivre dans des conditions souvent pitoyables d’insalubrité et ce sans aucune prise en compte de leur devenir, le ministre de l’intérieur manuel valls vient d’aller soutenir la corrida auprès du conseil constitutionnel !

Décidément, encore un triste ministre qui ne brillera pas par son éthique !

Le conseil constitutionnel a rendu son verdict le 21 septembre 2012 (infos ici).

Les actions de CLÉAH contre la corrida (ici)

Comme beaucoup de françaises et français, CLÉAH demande la démission de ce triste personnage qui bafoue impunément les volontés de la majorité du peuple, tout en rappelant que le combat de CLÉAH sur le terrain politique (le mot politique = gestion de la société, et non recherche de pouvoir politicien !) est animé par le désir d’une société libertaire débarrassée de tout pouvoir aussi démocratique puisse-t-il se revendiquer en remplaçant ce système exploitant les unes/uns au détriment d’autres ! CLÉAH milite pour une société libre pour des êtres libres… ce qui ne l’empêchera pas de réclamer des droits, des comptes et des devoirs pour celles et ceux qui sont victimes d’injustices.

Les commentaires sont fermés.