Brèves

Bisounours ?

Parce que nous parlons des injustices faîtes dans ce monde (envers certaines personnes quelles que soient leurs origines, leur sexe, leur genre, leur préférence sexuelle, leur âge …ou leur espèce pour les animaux) nous nous faisons taxer de bisounours parce que nous luttons pour un monde meilleur où il n’y aurait plus de discriminations, alors :

 

Articles

Solidarité antiraciste

L’affaire du badge anti-bardot… (suite …et fin ?)

 


En 2012, Cléah fait réaliser des séries de 40 badges par un petit atelier alternatif de sérigraphie (Anartisanart), dont un badge contre brigitte bardot, fondatrice et responsable de la fondation qui porte son nom.

 

La fbb (fondation brigitte bardot) a engagé un procès pour demander la condamnation de Cléah et de l’atelier de sérigraphie Anartisanart pour utilisation illégale de leur logo et diffamation avec dommages et intérêts.

Une pirouette juridique n’a pas permis aux accusés de se défendre.

Le procès s’est donc déroulé sans avocat pour les accusés contre les riches avocats de la fbb.

La fbb demandait plus de 20000€ de dommages et intérêts, ainsi que tout un tas de démarches, agrémenté d’une plainte pour diffamation..

 

Résultat du procès du 6 novembre 2013 (copie jointe) :

Presque 6000€ d’amende (puisqu’il y a une clause avec des intérêts jusqu’au solde final)  pour utilisation illégale du logo de la fbb sur 40 badges vendus 1€/pièce (1 seul vendu et un autre perdu, les 38 autres ayant été détruits). Donc une amende de presque 6000€ pour 1€ de badges!!!

 

Le but évident de cette triste affaire est de faire taire toute contestation face aux idées nauséabondes de brigitte bardot (islamophobe, xénophobe, nationaliste, handiphobe, raciste, fasciste…) et le lien effectif et naturel avec sa propre fondation qui fait le relais médiatique de sa fondatrice.

 

Les peines ont été formulées sur le simple fait de l’utilisation illégale du logo de la fbb, mais en aucun cas, sur l’aspect prétendument diffamatoire de celui-ci, car il est important de faire une petite piqure de rappel :

 

1)    La fbb reste la fondation de brigitte bardot (faut être débile pour ne pas voir que c’est écrit dessus !). Elle en est la fondatrice et la militante (puisqu’elle signe encore en son nom les lettres et même l’édito de son site internet).

 

Son édito :

http://www.fondationbrigittebardot.fr/la-fondation-brigitte-bardot/editorial-de-brigitte-bardot

 

Donc la fbb, c’est bien brigitte bardot !

 

2)    Lors des dernières élections présidentielles 2012, brigitte bardot a officiellement appelé à voter pour le front national en soutenant la candidature de marine lepen.

 

Son appel :

http://www.nicematin.com/derniere-minute/marine-le-pen-est-lunique-recours-pour-brigitte-bardot.848038.html

Donc bardot est officiellement militante pour les idées du fn !

 

3)    Le racisme et la xénophobie sont des idéologies fascisantes, même si elles sont véhiculées par des partis politiques ou des personnalités, puisque le fascisme est la forme d’institutionnalisation de ces discriminations sur un champ politique.

 

Définition :

http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=fascisme

 

Racisme et xénophobie = Facho !

 

4) Il faut bien sûr signaler que le racisme reste un délit en France et qu’il est condamné par la justice !

 

Il est très important ici de rappeler que brigitte bardot a été condamnée 5 fois par les tribunaux pour « propos incitant à la haine raciale »

 

Un article parmi tant d’autres :

http://www.lepoint.fr/actualites/2008-06-03/nouvelle-condamnation-de-brigitte-bardot-pour-propos-racistes/1037/0/250145

 

Donc les tribunaux ont conclu que bardot est bel et bien ( 5 fois !) facho.

 

 

 

D’ailleurs, il est primordial de rapporter ici que jusqu’à ce jour, aucun communiqué, article ou document provenant de la fbb n’a critiqué les propos ou prises de positions de brigitte bardot.

 

Au contraire, christophe marie, actuel porte-parole de la fbb, a donné consciemment une interview à l’agence novopress qui n’est autre que l’organe de presse de l’extrême droite française la plus radicale (avec entre autre le bloc identitaire qui fait parler de lui par ses actions et attaques parfois physiques envers les personnes d’origines étrangères souvent maghrébines). Cet appel du porte parole de la fbb à rejoindre leurs actions prouve la banalisation des partisans d’une France fascisante par la fbb !

 

L’interview relié directement sur la plupart des sites nationalistes, identitaires et néo-nazis français :

http://www.blocidentitaire-marseille.com/2011/06/abattage-rituel-entretien-avec-christophe-marie-de-la-fondation-brigitte-bardot-audio/

 

 

 

Synthèse

 

Le contenu de ce badge ne fait que reprendre cet argumentaire :

 

La fondation brigitte bardot c’est brigitte bardot qui milite pour le front national qui est un parti xénophobe et donc facho !

 

 

Conclusion

 

Alors, pas de fachos même pour les animaux (avec ou sans logo !).

Extrait du site du Réseau Éthique pour les Animaux (en lien ) : « {…} Les militantes/militants et sympathisantes/sympathisants de la fondation brigitte bardot ne sont pas toutes/tous racistes. Cependant, le fait de la soutenir (ou juste ne rien dire en laissant faire) c’est cautionner les propos publics de sa présidente et forcément de la fondation qu’elle représente. Il faut en être conscient en demandant à celles et ceux qui ne sont pas racistes de quitter cette structure et de ne plus la soutenir {…}

 

Cléah appelle donc toutes les personnes qui pensent que le racisme et les discriminations doivent cesser, à soutenir ses actions :

 

Parce que nous ne devons pas laisser les discriminations prendre le pouvoir :

Copiez et diffusez cette affiche et cet article !

Organisez des concerts, des animations et manifestations de soutien…

Participez au Pot Commun (en lien ici)

ou vous pouvez soutenir directement Cléah : Chèque à l’ordre de DIABOLO (mettre « soutien Cléah » au dos) à envoyer à l’adresse ci-dessous :

 

Chaque euro sera réinvesti dans la lutte contre les propos racistes (d’anciennes starlettes déchues ou non).


Pour votre soutien ou toute autre demande d’informations :

Adresse :

CLÉAH

17, rue du Hapchot

Zone Artisanale des 2 Pins

40130 Capbreton


 

Articles

VEGAN pour le respect des animaux

Oui, c’est vrai que ce n’est pas toujours simple de faire un choix qui bouleverse des habitudes, surtout lorsqu’elles sont alimentaires ou vestimentaires.

Le regard des autres et les questionnements à répétitions, sont des choses pénibles, car il faut sans cesse se justifier, en expliquant le pourquoi du comment.

Changer, c’est sortir du conformisme de notre société qui véhicule l’image, à coups de traditions, qu’un animal est un aliment, une distraction, un jouet…

Être VEGAN, c’est prendre des responsabilités. C’est revendiquer son engagement vers un monde sans cruauté et donc plus juste.

Soyons fières et fiers de refuser la mort et l’exploitation des animaux !

Parce qu’un goût dans notre bouche, nos loisirs, nos vêtements, nos produits de soins et d’entretiens… sont moins importants pour nous, que la souffrance qu’ils peuvent infliger aux animaux :

Soyons heureuses et heureux d’être VEGAN !

Comptes Rendus

Recontre avec CLÉAH

CléahWeb

L’occasion a été donnée, par l’Espace de Vie VEGANETHIK de Capbreton, à CLÉAH de présenter notre contenu, nos projets, nos actions et pourquoi pas susciter des motivations.

Une rencontre qui n’a pas été sous forme de conférence, mais plutôt une petite présentation rapide qui a permis surtout à toutes et tous de poser des questions précises. Un moment militant mais aussi sympathique.

Un petit buffet 100% vegan-edge a été offert.

La rencontre a donc débutée par une présentation :

CLÉAH a été créé en 2012 sur St Paul lès Dax dans les Landes(40), avec l’expérience d’un militant de l’ancien CALM de Moselle(57) – Collectif d’Actions Libertaires Multilatérales (de 1989 à 1999), revenu au militantisme actif après sa participation au développement d’une structure dans le Pays Basque Nord.

Cette rencontre fut l’occasion de présenter les productions de CLÉAH (badges, affiches et autres) mais aussi les différentes actions déjà organisées et bien sûr celles à venir !

1CL

CLÉAH base ses actions sur un principe simple : Le fait de lutter pour un monde meilleur se fait par l’exemple et donc passe par des actions ludiques et vivantes, et pas des processions tristes (même si elle participe parfois à des défilés pour revendiquer certaines choses, tant vers les manifestants/manifestantes que les autres).  

CLÉAH est une structure non hiérarchique et anti-totalitaire qui véhicule le principe de démocratie directe, sans pouvoir d’aucune sorte et contre toute forme de discrimination, tant vers soi-même, que vers les autres (quels que soient leurs sexes, orientations sexuelles, origines culturelles, âge…) y compris les animaux, dans le respect de la nature (biodiversité et environnement).

2CL

CLÉAH est ouvert à toutes les personnes qui partagent ses valeurs qui sont donc libertaires vegan-edge, qui ne sont pas encore assez importantes dans notre société mais qui tendent à le devenir. C’est pourquoi, CLÉAH reste ouvert aux sympathisantes et sympathisants qui se retrouveraient sur une ouverture d’esprit en transition vers des valeurs libertaires vegan-edge.

Pour l’instant, sur Capbreton, CLÉAH n’est pas connu, c’est pourquoi des actions seront entreprises pour le faire connaître (stand d’info, animations, collages, tractage…). Mais, il est important de constater que les gens ne se mobilisent que très peu lorsque les choses ne les touchent pas directement. Les ravages de la pollution, la montée des réactionnaires et de la haine de l’autre, le manque de considération des plus faibles… ne se voient pas.3CL

Une slogan dit : « Pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles ! » Ne sommes-nous pas toutes et tous responsables de ce qui se passe autour de nous ?

Ne rien faire, c’est laisser faire les choses. Tout comme refuser d’agir, c’est cautionner tout ce qui se passe. Un slogan dit : « si tu ne fais pas partie de la solution, c’est que tu fais partie du problème ». C’est parce que nous rêvons d’un monde meilleur, que nous ne pouvons plus rester passifs/passives !

Vouloir un changement, c’est le provoquer, et un autre slogan dit « Si tu veux que le monde change, commence par toi ! ». Devenons ce que nous voulons, sans attendre, même si nous sommes peu nombreux et nombreuses.

L’abolition de l’esclavage a été imposé par une minorité d’esclavagistes qui refusèrent cet état de fait contre l’avis de plus de 90% de la population de l’époque qui trouvait normal d’avoir des esclaves. Et pourtant, plus aucune personne censée ne reviendrait sur ce fait aujourd’hui.

C’est pourquoi, il faut agir dès maintenant, pour revendiquer de droits pour nous-mêmes, pour les autres dont les animaux et pour la nature dans son ensemble, pour que la destruction et l’exploitation de la planète cesse enfin !

Ce ne sera pas facile de changer les choses, car trop d’intérêt de pouvoir (politique, religieux, industriel et financier) sont en jeu, mais comme il est dit : « Une nouvelle idée est d’abord ridiculisée et dénigrée, avant d’être combattue avec violence, pour être enfin, un jour, adoptée par toutes et tous comme une évidence. »

La nature et les animaux, voire même certains humains, ne peuvent revendiquer eux-mêmes/elles-mêmes leurs droits, c’est pour cela que nous avons le devoir de le faire à leurs places !

Rejoignez CLÉAH pour un monde un peu moins pire !

 

Comptes Rendus

CONCOURS DE CHASSE

Parce qu’il n’existe aucun véritable argument pour légitimer le droit donné à certaines/certains de tuer, car la régulation de la faune sauvage peut se faire sans armes et que le plaisir n’a rien à voir avec la cruauté, cette campagne contre la mise à mort d’animaux, sous forme d’un concours photo a été lancée par CLÉAH et VEGANETHIK afin de sensibiliser les gens et accabler encore un peu plus ces personnes qui aiment tuer !


Les infos sur la page de l’Espace de vie VEGANETHIK en cliquant ici.

Un reportage édifiant contre l’idée des chasseurs qui veulent faire croire qu’ils/elles régulent la nature :

Comptes Rendus

GRATIFERIA CAPBRETONNAISE 1

Parce que le fait d’avoir des valeurs ce n’est pas juste des mots, mais une véritable façon de vivre au quotidien.

Vouloir changer la société, ce n’est pas espérer qu’elle change d’elle-même sans rien faire, mais au contraire, c’est mettre en place dès à présent les bases de ce changement pour plus de justice sociale et respect de ce que nous sommes et ce qui nous entoure (nature, humains et animaux).

C’est dans cette démarche de construction d’un monde meilleur sans capitalisme, que CLÉAH a organisé une Zone de Gratuité à VEGANETHIK l’Espace de Vie de Capbreton le 15 décembre 2013 de 10h à 18h.

Le principe :

Comme il en existe déjà de plus en plus, la GRATIFERIA est une zone de gratuité où les gens viennent donner ce qui ne leur sert plus et où d’autres peuvent se servir gratuitement. Les dons pourront être déposés pendant les horaires d’ouverture de l’espace de vie toute la semaine précédant l’animation.

Étant basé sur un principe éthique, les articles fabriqués avec des produits animaux n’ont pas été acceptés (fourrure, cuir, laine, soie, animaux empaillés, articles de chasse ou corrida, etc…).

 

Pourquoi une GRATIFERIA ?

Une telle journée reste une évidence à quelques jours des fêtes où de nombreux enfants et parfois leurs parents ne pourront bénéficier d’un minimum de bien-être dans une existence où le fossé se creuse de plus en plus entre les riches et les pauvres. Donner de l’espoir et de la joie en offrant ce qui ne nous sert plus à d’autre, c’est une solidarité réelle et instantanée, le tout  dans un cadre convivial.

Les partenaires :

Parce qu’une démarche solidaire et basée sur le don et le partage ne doit pas se faire chacun/chacune dans son coin, mais puisqu’il existe des structures qui se bougent pour un monde un peu moins pire, il était normal de les regrouper pour cette action solidaire :

TRIBALskateboards, la marque de skate éthique de Capbreton.

L’APCS (Association pour la Promotion de la Culture Skate) installée à Capbreton et qui a toujours véhiculé une éthique dans chacune de ses actions.

GLOP PROD, l’association qui soutient des artistes éthiques dans le monde de l’image et particulièrement la BD.

Le Réseau Éthique pour les Animaux fédère à travers la France, des structures œuvrant pour les animaux mais avec une éthique globale envers les humains.

EGALITERRE, une association qui s’inscrit dans une démarche locale sur Capbreton et proche alentour pour un changement de société plus solidaire et respectueuse de la planète.

UNI-VERS-SEL est une association qui développe un système d’échange local sur Capbreton.

CHANGEONS D’ERE 40 est une plateforme d’informations sur des alternatives sociales, écologiques et solidaires locales sur Capbreton et sur la région, mais aussi au delà.

ASSO POSSIBLE est une association qui met en place des alternatives solidaires à la consommation en proposant des ateliers et une zone de don régulière sur Saubrigues.

INTEXT CAPBRETON, qui tend à devenir une association, se veut un lien et un moteur de la vie sur Capbreton en relayant des informations, des photos et tout ce qui se passe de sympa sur la ville.

Le compte rendu avec les photo sur le site de VEGANETHIK ici.

Articles

Végé, c’est bien mais…

Le végétarisme se développe partout dans le monde, parfois par soucis écologique ou de santé, mais surtout par rapport au respect de la vie animale.

En effet, la souffrance animale pour le plaisir des humains est partout. Parfois mise en scène publiquement sous couvert de culture (corridas, chasse, pêche, etc…), mais souvent caché pour ne pas se rendre compte que c’est bien les comportements, souvent inconscients, des achats que nous faisons toutes et tous qui permet cette exploitation et ces actes cruels.

Un abattoir est un lieu où des animaux sont tués pour le plaisir gustatif de certains et certaines, et de plus en plus de personnes refusent désormais d’y participer.

Et c’est tant mieux pour les animaux. Le végétarisme, c’est bien !

Un végétarien, une végétarienne est une personne qui ne consomme aucun produit d’animal mort : ni viande, ni poisson, ni crustacés ou « fruits » de mer, insectes. Cela implique aussi le fait de refuser certains complément alimentaire ou additifs, comme la gélatine (dans la plupart des bonbons ou pâtisseries), la plupart des fromages non liquides à cause de la présure…

Mais, car il y a un « mais » (comme trop souvent)…

L’industrie agroalimentaire provoque une souffrance incalculable à des animaux en les laissant dans des conditions d’existence que nulle personne ne pourrait souhaiter :

La production de lait est une aberration éthique : Que ce soit dans les élevages industriels ou ceux sous l’appellation « biologique », doivent séparer le veau de sa mère pour pouvoir lui prendre son lait. Le veau est la plupart du temps tué… pour que son suc gastrique soit prélevé pour en faire de la présure (ferment pour le plupart des fromages).

La production d’œufs demandent des poules qui ne vivent pas très longtemps car elles doivent pondre sans cesse (une poule sauvage ne produit que quelques œufs par période de ponte et attend plusieurs semaines avant d’en refaire si les poussins ne sortent pas de la coquille). Pour faire une sélection dans les poussins et ne garder que les femelles, les mâles sont broyés vivant (parfois gazés, étouffés) car improductifs. Cela vaut tout aussi bien pour des œufs « biologiques ».

Le végétarisme doit être une étape pour stopper la souffrance animale, et c’est la seule manière de ne plus cautionner le sort abominable réservé aux animaux. Une cruauté banalisée par la publicité, les traditions, la « culture » et les mentalités fermées.

Soyons nombreux et nombreuses à dire « STOP », une alternative existe : Devenons VEGAN !

Être VEGAN, c’est refuser de cautionner l’exploitation animale et donc la souffrance que celle-ci implique. Ce n’est pas difficile d’être vegan, c’est un choix éthique qui se traduit en pratique par un mode de vie sans aucun produit d’origine animale : comme le végétarisme, mais en excluant aussi le lait et les produits laitiers, les œufs et les produits en contenant, le miel, les produits testés sur les animaux, le cuir, la laine, la soie, la fourrure… c’est aussi dire non aux spectacles avec animaux : corridas, cirques avec animaux, jeux avec des animaux, corridas, chasse, pêche, etc…

Vous voulez des infos pour passer le pas ?

Contactez-nous ici !

Brèves

Manifestation d’éleveurs/éleveuses

Le dimanche 23 juin 2103, des centaines d’éleveurs/éleveuses ont manifesté à Paris pour la sauvegarde de leur profession :

L’élevage français va mal et nous en sommes très heureux !

La viande et les produits issus de l’exploitation d’êtres sensibles devient un véritable problème pour les exploitants/exploitantes, et c’est tant mieux !

Des manifestantes/manifestants qui ont amenés avec elles/eux des centaines de pauvres bêtes dans les rues de la ville afin de faire passer une image de travailleuses/travailleurs sympathiques au grand public, avec dégustations et barbecues au milieu des animaux (histoire de leur rappeler comment ils vont aussi finir !).

Mais derrière leurs images idylliques de bourreaux sensibles amoureuses/amoureux de leurs bêtes (qu’ils/elles n’hésitent jamais à envoyer à l’abattoir), quelles sont leurs véritables motivations ?

La préservation de leur emploi est leur slogan, mais les raisons de cette colère de tortionnaires sans scrupules, sont bien moins flatteuses. En effet, ils/elles réclament une baisse significative du prix du grain et autres aliments pour leurs animaux (faisant ainsi pression sur les agricultrices/agriculteurs qui sont tout aussi étouffées/étouffés par la crise).

Mais une autre de leur revendication est une horreur pour toutes et tous, car ils/elles demandent une baisse des normes environnementales ! C’est à dire : le droit de polluer et la non prise en charge du bien-être animal !

Les normes actuelles changent, car la considération des conditions de vie des animaux prend de l’importance, tout comme le respect de l’environnement.

Or, un élevage pollue et engendre forcément des souffrances : parfois physiques, mais presque toujours morales pour les animaux qui ressentent le mal, le froid, la faim ainsi que la solitude, le stress du confinement, la séparation avec leurs mères…

Pour pouvoir vivre d’un élevage, c’est à dire faire du profit sur le sort d’autres êtres vivants sensibles, il n’y a pas d’autre possibilité que le rendement au détriment des animaux et de l’écologie : rejets des déjections remplies de produits chimiques tels que les antibiotiques et autres stimulants musculaires chimiques, les OGM… qui se retrouvent sur les champs et dans la nature (ruisseaux, mers, océans, nappes phréatiques…), des centaines de bêtes entassées dans des bâtiments et voyant parfois jamais le ciel  : les élevages en plein air sont rares et modifient la nature au détriment des espèces sauvages qui doivent s’adapter …ou mourir, comme le loup, les ours, les lynx, les chats sauvages, des cervidés, des oiseaux et autres rongeurs (la liste est longue!).

Le bio n’est pas moins épargné : un élevage même bio émet des déchets (moins chimiques certes pour la terre, mais polluants quand même l’air et l’eau), les animaux sont nourris avec des grains bio mais sont souvent confinés dans des bâtiments (les poussins mâles sont broyés ou gazés vivants pour ne garder que les femelles qui feront des poules pondeuses, un veau sera enlevé de sa mère et donc tué pour ne garder que le lait pour les humains, etc…).

Il n’est pas acceptable de laisser ces barbares continuer à faire souffrir des animaux en polluant notre planète !

Une seule solution contre le manque de respect de l’élevage pour les animaux et la nature : DEVENEZ VEGAN !

Comptes Rendus

Rassemblement en hommage à Clément Méric à Bayonne

Vendredi 7 juin 2013 :

Plus de 200 personnes se sont ainsi rassemblées devant la mairie de Bayonne en Hommage à Clément. Un cortège s’est formé pour traverser la ville avec des slogans antifascistes, se terminant par un poignant discours pour rappeler qu’il faut rester vigilant/vigilante sur la montée de l’extrême-droite en france et partout en europe et dans le monde. Solidarité antifasciste !

  

 

Article sur l’affaire ici !

Articles

CONTRE L’EXTRÊME-DROITE

Reprise de l’article du Réseau Éthique pour les Animaux :

Mercredi 5 juin 2013, Clément Méric, un étudiant de 18 ans, est mort des suites d ’un tabassage par des fascistes néo-nazis liés au groupuscule « Jeunesses nationalistes révolutionnaires » à Paris.

Son tort était d ’être simplement un militant antifasciste.

Article ici sur le site de Libération parmi beaucoup d ’autres.

Après la haine véhiculé pendant des semaines contre le mariage pour tous, les extrémistes de droite se sont alors décomplexés et se croient aujourd ’hui au dessus de la démocratie en imposant, avec une violence sans limite, leurs idéologies nauséabondes à celles et ceux qui ne les partagent pas.

Ces groupes sont fondamentalement contre la démocratie, et représentent un danger pour les droits de toutes et tous, surtout que leur manière de revendiquer leurs idées ne se traduit que par l ’ultra-violence.

La montée du fascisme est partout. Leurs idées sont de plus en plus banalisées dans notre société. Un rapport récent montre que 70% des français/françaises trouvent qu ’il y a « trop d ’immigrés en france ».

Le front naZional est directement lié à des nébuleuses fascisantes à travers le pays, l ’Europe et même la planète.

Il est temps de dire STOP au fascisme quel qu ’il soit. Le racisme n ’est pas une idée, c ’est un délit.

Il faut que le mort inadmissible de ce jeune militant ne soit pas impunie et que toutes et tous soyons vigilantes/vigilant pour que cela cesse.

Dans la cause animale, ces idées d ’extrême-droite sont véhiculées par brigitte bardot et de très nombreux militants/militantes (focalisation sur la viande hallal…), tous les prétextes sont bons pour faire passer des messages de haine.

Ne laissons pas la place au fascisme, ni dans la cause animale, ni ailleurs !

Mobilisons-nous contre le fascisme.

Des manifestations ont eu lieu dans toute la france, les jours suivant le drame.

CLÉAH  a participé au rassemblement de Bayonne (compte rendu ici).

L ’assassin de Clément était membre actif d ’un pseudo-groupe de défense animale du groupe fasciste « 3ème voie » déjà présenté dans un article (ici) puisqu ’il avait participé à la marche contre la fourrure sans se faire inquiéter par les organisateurs/organisatrices.

Ce qu ’il faut retenir :

Clément était un militant de la cause humaine ET animale (il était VEGAN), il combattait les discriminations et il est mort pour cela ! …simplement pour des opinions contre la haine et la bêtise fascistes.

Aujourd ’hui, les fachos sont partout parce que le peuple français (NOUS !) leur laisse le droit de se rassembler, de manifester… et forcément avec des idées aussi barbares, la violence des mots appelle la violence des actes.

L ’état français a du attendre la mort d ’un jeune de 18 ans pour décider d ’interdire et démanteler ces groupes, c ’est une honte.

Mais le problème reste que les politiciens/politiciennes de tous bords et autres personnages médiatiques (pseudo-comiques, acteurs/actrices…) se font les relais des idées du front naZional en banalisant le racisme et la xénophobie (pourtant interdits en france et passibles de poursuites pénales).

Les groupuscules d ’extrême-droite s’infiltrent dans toutes les causes (anti-mondialisation, anti-capitalisme, écologie, défense animale…) pour propager leurs discours de haine.

Ne faisons pas le jeu de ces nazis en mal de violence et virons les fachos de nos combats !

POUR CLÉMENT : NI OUBLI, NI PARDON

PAS DE FACHOS, MÊME POUR LES ANIMAUX !

NI BARDOT NI COLLABOS !

D’autres infos sur l’infiltration de la cause animale par les fachos sur le site du Réseau Éthique pour les Animaux :

– nathalie krier (nath animaliste, de son profil facebook)

– L’affaire « atout spa »

– Le CRAC (comité radicalement anti corrida) et les fachos.

…et tant d’autres, car ils/elles sont partout et nous devons rester sur nos gardes pour ne pas devenir leurs prochaines victimes !